Le Sud-Soudan

Contexte Général


Le Sud-Soudan est enclavé dans l’est de l’Afrique central et abrite plus de 12,5 million de personnes. Le Sud-Soudan a été classé, pour la deuxième année de suite, comme l’état le plus fragile du monde. Cette fragilité est causée, entre autres, par le conflit armé, la violence intercommunale, le déclin économique et les maladies, avec pour résultats des indicateurs de développement et de santé parmi les pires du monde. Depuis décembre 2013, après seulement deux années d’indépendance, le Sud-Soudan est en conflit. La sévérité de la crise a entraîné la mort de milliers de personnes, à la fois directement par le conflit, et indirectement par les maladies (et autres causes). Depuis le début de la crise, 2,4 millions de personnes ont été déplacées, dont 786 100 ont fui vers les pays voisins, laissant 1,61 million déplacées internes. Il y a maintenant une crise de faim et de malnutrition, avec un sur trois enfants souffrant de malnutrition aiguë.

Les évènements récents à Juba (juillet 2016) ont déstabilisé le pays encore plus, avec pour résultat l’évacuation des équipes de beaucoup de ONGI ou la réduction de personnel. On estime que plus de 6,1 million de personnes ont besoin d’aide actuellement. Encore plus que jamais, la communauté humanitaire a besoin d’augmenter rapidement leurs efforts afin de résoudre la situation critique au Sud-Soudan.

Crise de Santé Publique au Sud Soudan


Le Sud-Soudan fait face à une crise de santé publique. Le pays souffre d’une forte charge de paludisme, empiré par le conflit et le déplacement. Les déplacées sont particulièrement vulnérables aux maladies transmissibles, comme en témoigne l’augmentation de foyers de paludisme ces dernières années, surtout dans les camps pour déplacés internes, les Camps de Protection des Citoyens. Le paludisme a fragilisé plus de communautés à travers le pays que tout autre maladie, avec plus de deux millions de cas enregistrés en 2015. Cette maladie demeure une priorité majeure pour la santé publique du Sud-Soudan.

La Démarche de MENTOR 


 

La démarche de The MENTOR Initiative s’aligne sur la stratégie de Gestion Intégrée de Vecteurs (GIV) de l’OMS et la gestion efficace des cas de paludisme.

Le programme de GIV réunit à la fois le contrôle et la réduction de sites de reproduction de vecteurs (avec des activités de WASH ciblées sur le traitement d’eau de surface, la gestion de déchets, et les changements de comportements) et la protection directe contre l’infection avec la mise en œuvre de :

  • La pulvérisation intradomiciliaire (PID) : les murs intérieurs d’abris pour humains et animaux sont pulvérisés avec insecticide pour assurer 6 à 9 mois de protection contre les moustiques transmettant le paludisme et contre autres insectes.
  • Actions de larvicide (Gestion de Gîtes Larvaires) : le traitement régulier dans les camps des eaux de surface qui autrement fournissent un site de reproduction pour les moustiques (Anophèle) qui transmettent le paludisme, et le traitement d’eau en récipients (fûts, vieux pneus etc.), sites de reproduction préférés de moustiques (Aèdes) qui transmettent la dengue et la fièvre jaune
  • La Distribution de MID (Moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée) : le fait de dormir sous une MID donne une protection personnelle supplémentaire aux communautés contre les moustiques qui transmettent le paludisme et la filariose lymphatique, et contre d’autres insectes qui mordent la nuit (tels les phlébotomes qui transmettent la leishmaniose).
  • L’utilisation de techniques d’Information Education Communication (IEC) : apprentissage de pratiques sûres afin de prévenir des maladies à transmission vectorielle.

MENTOR au Sud-Soudan depuis 2012

The MENTOR Initiative a débuté son partenariat avec le gouvernement du Sud-Soudan et ses partenaires nationaux d’ONG, de organisations confessionnelles, et des NU en 2012, afin de trouver des solutions efficaces, rapides et extensibles pour la lutte anti-vectorielle.

En particulier, les efforts se sont portés sur la réduction de la charge importante du paludisme parmi les déplacées les plus vulnérables et les communautés isolées, touchées par le conflit et l’inondation, toute en cherchant à mitiger le risque et l’impact d’épidémies de paludisme. Jusqu’à présent, MENTOR a donné son soutien aux communautés dans les Etats de Warrap, Abyei, Haut-Nil, Lakes et Unité.

Bentiu PoC, Rubkona- Ancien Etat d’Unité

La campagne de PID de MENTOR pour 2016 à Bentiu PoC s’est terminé au mois de juillet, s’étendant à 92 647 déplacés. Pendant cette saison, MENTOR a traité 5 841 sites de reproduction de moustiques dans le cadre de sa campagne de Gestion de Gîtes Larvaires (GGL). Une campagne de lutte contre les mouche s’est commencé au mois de septembre, traitant 4 756 sites de reproduction.

Malakal PoC, ancien Etat du Haut-Nil

La campagne de PID de MENTOR pour 2016 à Malakal PoC s’est terminé au mois de juillet, s’étendant à 41 172 déplacés. Pendant cette saison, MENTOR a traité 317 sites de reproduction de moustiques dans le cadre de sa campagne de Gestion de Gîtes Larvaires (GGL). Une campagne de lutte contre les mouche s’est commencé au mois de septembre, traitant 986 sites de reproduction. MENTOR a donné un total de 9 000 tests de dépistage rapide (TDR) aux structures sanitaires dans Malakal PoC.

Comté de Maban, ancien Etat du Haut-Nil

Entre juin 2015 et la fin août 2016, MENTOR a formé 92 prestataires de soins dans la gestion des cas de maladies vectoriellement transmissibles. MENTOR a également mené deux séries de PID pendant cette période, traitant les abris de 145 618 réfugiés qui ont aussi été l’objet de campagnes IEC de MENTOR. Cinq séries de GGL ont été complété, traitant 10 842 gîtes larvaires. Des campagnes de lutte contre les mouches ont traité 21 371 sites de reproduction.

Pendant cette période, MENTOR a donné les articles suivants à quatre camps dans le Comté de Maban :

Articles donnés Quantité Cumulée
TDR du Paludisme 52 800 Tests
Artésunate Inj. 17 200 Fioles
ASAQ Comprimées 90 200 Traitements
TDR de la Dengue 75 Tests
TDR de Chikungunya 100 Tests
TDR de la Leishmaniose Viscérale 96 Tests
Sulfadoxine/ pyriméthamine (Fansidar) Comp. 8 000 Comprimées

L’Intervention contre le Choléra

La situation turbulente au Sud-Soudan fournit les conditions parfaites pour épidémies, comme en témoigne la situation actuelle avec le choléra. Le premier cas de choléra a été déclaré le 3 juillet 2016 dans l’Etat de Jonglei ; arrivé le 13 octobre 2016, on comptait 2 526 cas de choléra, dont 38 morts en Sud-Soudan. Le contrôle de cette épidémie de choléra est une priorité majeure pour les Clusters Santé et WASH. Malgré la crise politique en juillet qui a vu l’évacuation de plusieurs partenaires opérationnels, MENTOR est resté dans le pays, et Rapid Response Fund a demandé à MENTOR de mettre en place une intervention pour répondre à l’augmentation des cas de choléra à Juba. Avec son expertise dans l’exécution de WASH IEC/outils de promotion de l’hygiène, MENTOR a fourni un programme d’activités de promotion de l’hygiène dans des communautés à Juba. Des Promoteurs d’Hygiène Communautaires (PHC), formés et soutenus par MENTOR, livrent des messages clés aux membres des communautés.

Points saillants jusqu’à présent :

  • MENTOR a formé 110 Promoteurs d’Hygiène Communautaires.
  • MENTOR a atteint 54 758 membres de communautés avec ses messages de promotion de l’hygiène entre septembre et octobre 2016.
  • MENTOR a célébré la Journée mondiale du lavage des mains de cette année avec le thème « Faire du lavage des mains une habitude » dans deux écoles, touchant 860 élèves au total.
  • 120 Tee-shirts portant les messages de prévention du choléra et de réponse au choléra ont été distribués, en même temps que 75 affiches, placées dans des locations stratégiques.
  • Les proviseurs de six écoles ont été contactés et leurs écoles verront la mise en place de Clubs d’Hygiène avec pour but de créer un programme de promotion de l’hygiène adapté aux enfants.
  • La formation de Clubs de l’Hygiène dans les écoles a commencé avec la formation de 40 élèves et un enseignant de l’Ecole Primaire de Gumbo.

·

LATEST NEWS


Malakal PoC situation update following fighting and fires in Feb 2016

malakal06


Malaria awareness song by B-Phan, part of the MENTOR Initiative’s Information, Education and Communication programme activities in Bentiu.
CLICK TO LISTEN! 

 

RELATED LINKS


OCHA South Sudan Page

Reliefweb: South Sudan Country Page