Vector Borne Diseases

Vector Borne Disease 


A vector-borne disease is caused by a pathogenic microorganism transmitted by an arthropod or other agent. Mosquitoes are one of the deadliest animals in the world, spreading diseases such as Dengue, Lymphatic Filariasis, Zika and Malaria. Vectors such as sandflies, black flies, tsetse flies and mosquitoes cause 17% of all infectious disease burden. 

Transmission of vector-borne disease requires at least three different organisms:

  • Pathogenic agent (causes the disease e.g. a bacterium, virus or fungus)
  •  Vector (carries the disease and disperses reproductive structure)
  •  A human host

According to WHO, there are more than 1 billion cases and over 1 million deaths from vector borne diseases a year globally. These devastating diseases have an overwhelming impact in developing countries in the tropics. 

Many different factors such as climate change, growing urbanization and changes in agricultural methods cause levels of disease transmission to fluctuate. People displaced and caught up in conflict or natural crises are even more vulnerable to VBD since little or no shelter and poor sanitation increases exposure to vector contact. Alongside malnutrition in the poorest communities, multiple infections decrease the ability of the immune system, meaning that the body cannot fight preventable diseases.

With our expertise and experience in vector borne disease, MENTOR works to educate others of the epidemiology of different types of diseases and how to prioritize key control measures. Through implementing evidence-based control programmes across the world, MENTOR provides those most in need with prevention, surveillance and control of vector borne disease.

Maladies à Transmission Vectorielle


Une maladie à transmission vectorielle (MTV) est causée par un microorganisme pathogène transmis par un arthropode ou autre agent. Les moustiques sont une des créatures les plus meurtrières du monde, transmettant des maladies telles que la fièvre de dengue, la filariose lymphatique, le Zika et le paludisme. Les vecteurs tels que les phlébotomes, les mouches noires, les mouches tsé-tsé et les moustiques causent 17% du fardeau des maladies infectieuses.

La transmission de maladies à transmission vectorielle nécessite au moins trois organismes différents :

  • Un agent pathogène (qui cause la maladie par ex. une bactérie, un virus ou une mycose)
  • Un vecteur (qui porte la maladie et dans lequel l’agent se multiplie)
  • Un hôte humain

Selon l’OMS, il y a plus d’un milliard de cas et plus d’un million de morts dû aux maladies à transmission vectorielle chaque année globalement. Ces maladies dévastatrices ont un impact accablant dans les pays en développement dans les tropiques.

Plusieurs facteurs différents tels que le changement climatique, l’urbanisation croissante et les changements de méthodes agricoles causent une fluctuation dans les niveaux de transmission de maladies. Les personnes déplacées et au sein de conflits ou de catastrophes naturelles sont plus vulnérables aux MTV puisqu’un manque d’abris et un assainissement inadéquate augmentent l’exposition aux vecteurs. La malnutrition dans les communautés les plus pauvres ainsi que les infections multiples ont un effet néfaste sur le système immunitaire qui, par conséquent, ne peut lutter contre les maladies évitables.

Avec son expertise et son expérience des maladies à transmission vectorielle, MENTOR travaille afin d’enseigner aux autres l’épidémiologie des différentes maladies et la façon de prioriser les mesures de contrôles clés. A travers la mise en œuvre de programmes de contrôle fondés sur des preuves, MENTOR fournit à ceux qui ont le plus besoin la prévention, la surveillance et la lutte contre les maladies à transmission vectorielle.